CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS 2017
18 juillet 2017
La légalisation élargie à toutes les administrations
6 septembre 2017
CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS 2017
18 juillet 2017
La légalisation élargie à toutes les administrations
6 septembre 2017
Afficher tout

La révision des comptes : par cycle ou dans l’ordre de la balance ?

Lorsque la saisie des opérations courantes est terminée ou lorsque toutes les opérations ont été automatiquement importées grâce à un logiciel, le travail du comptable n’est pas terminé. Il faut maintenant réviser les comptes.

Que doit faire le collaborateur en charge d’un dossier une fois que le travail de saisie des opérations courantes est terminé ? Ou lorsque toutes les opérations ont été importées et comptabilisées à l’aide d’un logiciel qui numérise les factures ?

Cette question est souvent posée par les collaborateurs débutants qui doivent réviser les comptes pour la première fois.

 

Les deux méthodes de révision des comptes : la comptabilité ne s’arrête pas à la saisie

La saisie des pièces justificatives, manuelle ou automatique à l’aide d’un logiciel de reconnaissance  des caractères est terminée. Il faut maintenant réviser les comptes. Loin de se contenter de saisir les opérations d’inventaire (ou de laisser faire les logiciels) avant d’élaborer les comptes annuels, le comptable doit encore effectuer toutes les opérations de pointage, vérification, justification des comptes.

C’est la révision des comptes qui s’appuie sur le contrôle interne de l’entreprise (lorsqu’il existe) afin de déterminer les contrôles à effectuer. Le but de ces contrôles : obtenir des comptes fiables.

Mais comment procéder ? Si chaque cabinet met ici en oeuvre sa propre méthodologie, on peut distinguer deux méthodes principales :

  • la révision par compte ou dans l’ordre de la balance qui est la méthode française traditionnelle ;
  • la révision par cycles qui nous vient des pays anglo-saxons.

 

La révision par comptes ou dans l’ordre de la balance oblige à contrôler plusieurs fois les mêmes comptes

L’analyse se fait ici dans l’ordre des comptes de la balance. Tous les comptes sont ainsi passés en revue, de la classe 1 à la classe 7 et ce, l’un après l’autre.

L’inconvénient de cette méthode est l’absence de réflexion sur les risques potentiels. Chaque compte bénéficie souvent du même budget temps, au détriment des comptes dont l’impact est considéré comme significatif et qui nécessiteraient peut être des contrôles plus approfondis (le budget temps est alors souvent épuisé).

Certains cabinets se contentent ici de réviser les comptes de bilan ou les classes 1 à 5 pour gagner du temps.

La révision des comptes par cycles pour cibler les risques

Analyser les comptes par cycles consiste à analyser simultanément un certain nombre de comptes liés entre eux, sans tenir compte du fait qu’ils se trouvent au bilan ou au compte de résultat. L’intérêt de les analyser ensemble réside dans le fait que les opérations se trouvent souvent sur le(s) même(s) document(s).

A l’aide du tableau d’amortissement des emprunts, on analysera ainsi ensemble, les comptes d’emprunts  et les frais financiers .

On propose par exemple les cycles suivants (liste non exhaustive) :

  • cycle Trésorerie/ Financement ;
  • cycle des immobilisations ;
  • cycle capitaux propres ;
  • cycle achats/fournisseurs ;
  • cycle ventes/clients ;
  • cycle personnel ;
  • cycle Etat ou impôts et taxes ;
  • cycle Stocks et en-cours.